Le chocolat fait maigrir oui mais à quelle quantité ?

Le chocolat fait grossir ! C’est ce que pensent encore beaucoup d’entre nous. Une étude récente montre qu’il peut nous aider à perdre du poids.

C’est en effet la conclusion d’une étude récente qui a permis d’analyser l’impact de la consommation de chocolat noir ou de cacao sur le poids, l’indice de masse corporelle (IMC) et même le tour de taille.

Bien sûr, pas n’importe quel chocolat. On parle ici de chocolat noir et non pas de chocolat au lait beaucoup trop riche en sucre.

 

Le chocolat fait-il grossir ou maigrir ?

De très nombreuses études ont analysé les effets de cette douceur sur nos hanches et sur notre poids. Alors que certaines montrent un effet « minceur », d’autres au contraire, observent que le chocolat est l’ennemi de notre taille de guêpe.

Mais que penser vraiment et surtout, quelle quantité de chocolat (de bon chocolat noir, bien sûr !) peut-on se permettre, sans compromettre notre poids.

Pour enfin répondre sérieusement à cette question, des chercheurs ont analysé et compilé des centaines d’études scientifiques qui ont traité de l’impact du chocolat sur le poids, l’IMC et le tour de taille. C’est ce qu’on appelle une méta-analyse.

Mais avant de donner les conclusions de cette étude et de savoir si il possible de se gaver de chocolat et mincir à la fois, j’aimerai vous parler un peu plus des nombreux bienfaits du chocolats sur notre santé.

 

Mmmmh le chocolat !

Ah la la ! le chocolat ! Cette douce tentation qui nous remplit de joie mais qui peut aussi nous faire terriblement culpabiliser.

Dans le monde, nous en consommons de 7 millions de tonnes par an !! Rien que ça ! Il est devenu incontournable et il a même des boutiques qui lui sont spécialement dédiées, les fameuses chocolateries. Mmmmh ! Je sais que vous en salivez, rien que d’y penser.

 

 

On l’offre à Noël, à la Saint Valentin, à Pâques… bref, les occasions de se faire plaisir et de faire plaisir, ne manquent pas.

 

Le chocolat et ses nombreux bienfaits sur la santé

Le chocolat est fabriqué à partir de la fève de cacao ou Theobroma cacao. Sa première utilisation remonte à la civilisation olmèque en Mésoamérique. Des siècles avant JC. Bref, le peuple précolombien, ne nous a pas attendu pour profiter de cette douceur.

Aujourd’hui, le cacao et son produit, le chocolat, est un aliment largement consommé dans le monde. Il est riche en divers composés phénoliques aux fortes propriétés antioxydantes.

Il contient aussi des molécules de la même famille que la caféine comme la théobromine qui sont des alcaloïdes. Tout, comme le café, le chocolat, de par la présence de ces molécules, est un stimulant et peut donc empêcher de dormir.

Il contient des minéraux, comme du magnésium,

Il a de nombreux bienfaits sur la santé comme :

Une fois de plus, je parle bien évidement de chocolat noir et de bonne qualité. Plus il est riche en antioxydants et mieux c’est. 

  • La réduction de la pression artérielle
  • Le renforcement des vaisseaux
  • La réduction des facteurs de l’inflammation
  • Il agit sur le tissu adipeux, nos cellules graisseuses
  • Il ralentit le vieillissement
  • Il abaisse les niveaux de cholestérol
  • Il prévient le déclin cognitif
  • Il réduire le risque de problèmes cardiovasculaires
  • Il serait bénéfique à la croissance et au développement du fœtus (30 grammes / jour)
  • Il est bon pour le moral, est anti-dépresseur
  • et j’en passe….

Le chocolat et le poids.

Certains ou certaines mangent une tablette et ne prennent pas un gramme, alors que d’autres, rien que de voir ou même d’imaginer un carré de chocolat, et c’est la prise de poids.

Et si on cassait les mythes autours du chocolat et si on pouvait enfin en manger sans se culpabiliser et surtout sans prendre du gras !

Bon alors, que nous dit cette étude. Finit le suspens !!

Vais-je pouvoir me jeter sur cette belle tablette de chocolat qui m’hurle dans les oreilles « MANGE MOI » !!

 

 

L’analyse de ces chercheurs amoureux de chocolat (ce que je suis personnellement), a finalement considéré 35 articles sur les 687 identifiés sur les différents moteurs de recherche dédiés à la science.

La durée des études considérées est variable, de 2 à 24 semaines. Personnellement, j’aurais préféré participer à l’étude de 24 semaines, soit presque 6 mois !!!

Donner son corps à la science ainsi, c’est le fantasme de beaucoup de femmes et qui vient même après une soirée avec Christian Grey qui peut se rhabiller !

 

Dans les différentes études, les consommations de chocolat étaient aussi variables :

  • Certaines ont préconisé la consommation de cacao ou cacao en poudre de 1.4 à 40 g/jour

 

  • De chocolat au lait ou boissons chocolatés de 15 à 40 g/jour

 

  • De chocolat noir de 6,3 to 100 g/jour

 

Les études sélectionnées ont été faites sur des sujets sains, des personnes souffrant de diabètes de type 2, de surpoids ou d’obésité, des femmes enceintes, des femmes en préménopause, des sujets souffrant de léger déclin cognitif, de sujets avec un fort risque cardiovasculaire…

 

Que montrent ces études :

  • Qu’en général les études courtes, réalisées sur 4 semaines ou moins montrent que le chocolat augmente l’IMC (indice de masse corporelle).

 

  • Les études plus longues qui ont duré entre 4 et 8 semaines montrent au contraire une diminution de l’IMC et du poids.

 

  • Les études de plus de 8 semaines ont montré une diminution du poids.

 

Les consommations de 30 gr  au moins par jour montrent aussi une diminution de l’IMC et du poids.

 

Étonnement, des effets significatifs sur la réduction du tour de taille ont été observés pour des consommations assez importantes de chocolat entre 40 et 60 g par jour.

 

Alors, combien en consommer pour diminuer son poids et son IMC et combien de temps ?

En résumé, cette méta-analyse montre que consommer minimum 30 g de cacao ou chocolat noir par jour pendant au moins 4 semaines et jusqu’à 8 semaines réduit l’IMC et le poids.

 

En dessous de 4 semaines, il y a une augmentation de l’IMC.

 

Et au-dessus de 8 semaines de consommation, il y a une diminution du poids.

 

D’après cette étude et une autre méta-analyse, il s’agirait de la consommation de phytonutriments comme les flavonols, contenus dans le chocolat qui favoriserait la diminution de l’IMC et du tour de taille.

 

Les auteurs retiennent que consommer 30 g de chocolat noir par jour réduit le poids 

 

Les auteurs ont montré que la supplémentation en cacao ou chocolat noir au moins pendant 4 semaines et 30 g / jour a favorisé des effets bénéfiques sur l’IMC et le poids.

Cependant en raison de la teneur élevée en énergie du cacao et du chocolat noir, les auteurs notent que la consommation de doses plus élevées et sur des périodes plus longues devraient être considérées avec prudence.

D’autres études sont nécessaires pour mieux comprendre comment le chocolat noir nous fait du bien et surtout identifier les quantités les plus appropriées et la durée.

 

Il est aussi important de rappeler que pour profiter des bienfaits du chocolat noir ou du cacao, il doit être consommé dans le cadre d’une alimentation saine, variée et équilibrée et un hygiène de vie incluant une activité physique régulière et une bonne gestion du stress. 

 

Oui, mais quel chocolat noir consommé ?

Plus il contient de cacao, mieux c’est !

Le  chocolat au cacao cru, c’est mieux aussi.

Il n’a en effet pas été torréfié.

La torréfaction consiste à chauffer les fèves de cacao. Le cacao cru n’ayant pas été chauffé à des températures élevées préserve mieux ses bons composés, comme les fameux flavonols, qui lui apportent tous ses bienfaits.

Le chocolat à 85 % contient moins de sucre que le 75%. Il vaut mieux donc privilégier le 85% pour limiter sa consommation en sucre.

Pour le chocolat en poudre, privilégier aussi le cacao cru sans sucre ajouté.

Pour le chocolat noir, préféré le bio et le prendre de préférence sans lécithine de soja,qui est un additif qui a pour code E322.

Ce type de chocolats sont disponibles en magasin bio ou sur internet.

 

Au niveau moléculaire, les composés du cacao agissent en 

  • Améliorant la sensibilité de l’insuline (l’hormone qui régule le taux de sucre dans le sang). Plus elle est sensible et mieux c’est et mieux on est protégé du diabète de type 2.

 

  • Diminuant l’expression des gènes impliqués dans la biosynthèse des acides gras, du cholestérol et dans la lipogenèse (fabrication des acides gras).

 

  • Augmentant la thermogenèse et les dépenses énergétiques.

 

  • Diminuant l’activité d’enzymes comme la lipase et l’amylase impliqué dans la libération d’acide gras et la décomposition des sucres

 

  • Diminuant l’appétit, en réduisant l’hormone de la faim ou la ghréline.

 

A vos tablettes, prêt(e)s….

……………….partez !!!!! 

 

Références

Djikeng FT, Teyomnou WT, Tenyang N, Tiencheu B, Morfor AT, Touko BAH, Houketchang SN, Boungo GT, Karuna MSL, Ngoufack FZ, Womeni HM. Effect of traditional and oven roasting on the physicochemical properties of fermented cocoa beans. Heliyon. 2018 Mar 1;4(2):e00533.

Flammer AJ, Sudano I, Wolfrum M, Thomas R, Enseleit F, Périat D, Kaiser P, Hirt A, Hermann M, Serafini M, Lévêques A, Lüscher TF, Ruschitzka F, Noll G, Corti R. Cardiovascular effects of flavanol-rich chocolate in patients with heart failure. Eur Heart J. 2012 Sep;33(17):2172-80.

García-Conesa MT, Chambers K, Combet E, Pinto P, Garcia-Aloy M, Andrés-Lacueva C, de Pascual-Teresa S, Mena P, Konic Ristic A, Hollands WJ, Kroon PA, Rodríguez-Mateos A, Istas G, Kontogiorgis CA, Rai DK, Gibney ER, Morand C, Espín JC, González-Sarrías A. Meta-Analysis of the Effects of Foods and Derived Products Containing Ellagitannins and Anthocyanins on Cardiometabolic Biomarkers: Analysis of Factors Influencing Variability of the Individual Responses. Int J Mol Sci. 2018 Feb 28;19(3). pii: E694.

Goya L, Martín MÁ, Sarriá B, Ramos S, Mateos R, Bravo L. Effect of Cocoa and Its Flavonoids on Biomarkers of Inflammation: Studies of Cell Culture, Animals and Humans. Nutrients. 2016 Apr 9;8(4):212.

Gu Y, Yu S, Lambert JD. Dietary cocoa ameliorates obesity-related inflammation in high fat-fed mice. Eur J Nutr. 2014 Feb;53(1):149-58.

Kord-Varkaneh H, Ghaedi E, Nazary-Vanani A, Mohammadi H, Shab-Bidar S. Does cocoa/dark chocolate supplementation have favorable effect on body weight, body mass index and waist circumference? A systematic review, meta-analysis and dose-response of randomized clinical trials. Crit Rev Food Sci Nutr. 2018 Mar 19:0.

 

Crédits photos : Pixabay

Rachida
 

Je suis avant tout une femme, une épouse, une mère qui aime prendre soin de sa santé et de celle des siens. Je suis une passionnée de sciences et de bien-être. Biologiste, titulaire d’un Doctorat en Physiopathologies Humaines, j'aime partager mes connaissances et souhaite vous en faire profiter au travers de ce blog.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: