La recette des makis, mon cheat meal préféré

Voici mon pécher mignon : ce sont les makis.

Qu’est ce qu’un cheat meal ?

Le « cheat meal » est « un repas de triche ».  C’est un repas où on va se faire plaisir et qui nous permet de faire un écart. En avoir un de temps en temps (pas plus d’un par semaine), c’est essentiel et ça fait du bien.

Il est particulièrement préconisé chez les sportifs, mais aussi chez les personnes qui souhaitent sécher, c’est à dire qui veulent faire fondre leur graisse et faire du muscle ! (ce qui est mon cas).

Il a plusieurs avantages physiologiques et psychologiques au cheat meal. Pour faire simple :

  • Il permet de rebooster le métabolisme, qui est souvent ralentit en période de privation (régime restrictif) !
  • Il favorise la production d’une hormone, la leptine, qui régule la faim. Il s’agit de l’hormone de la satiété.
  • Pour ceux qui consomment peu de sucre, il permet de refaire les stocks de glycogène, source d’énergie de notre corps. 
  • Il permet de se faire plaisir et de réduire ainsi les risques de tomber dans le cercle vicieux d’une alimentation compulsive.

 

Les makis, mon « cheat meal » à moi

Je suis fan de cuisine japonaise, et j’ai appris il y a quelques années à préparer des makis « maisons » pour trois raisons.

La première, c’est que j’adore cuisiner.

La deuxième c’est que les restos japonais à l’époque étaient hors de prix.

Et enfin la troisième, c’est que dans les restos japonais, je ne retrouvais pas les saveurs que j’avais découvertes lors de mon séjour au japon.

 

 

Avant de commencer, je souhaite préciser que même si la cuisine japonaise à une image de cuisine saine, il faut savoir que les makis sont riches en sucre et en sel.
D’une part le riz à sushi à un index glycémique élevé et d’autre part l’assaisonnement à sushi contient également du sucre, donc les makis ou même les sushis, c’est de temps en temps, et en quantité raisonnable.

Vous trouverez ici une classification de l’index glycémique de plus de 100 aliments que nous consommons tous les jours.

Perso, je trouve ça toujours mieux qu’un burger ! A chacun de faire son choix sur son cheat meal préféré !

 

La vidéo de la préparation

Les ingrédients

Tous les ingrédients se trouvent dans les magasins asiatiques ou au rayon exotique des grandes surfaces

  • Des feuilles d’algue séchée ou Nori (Une algue rouge appelée Porphyra umbilicalis)
  • 500g de riz à sushi
  • 500 ml d’eau pour la cuisson du riz
  • Environ 100 ml d’assaisonnement pour sushi tout prêt ou voir ci-dessous pour sa préparation
  • Avocat, concombre et autres légumes pour la garniture, coupés en lamelles pour des makis végétariens. Vous pouvez y ajouter du saumon ou du thon en plus.
  • Du wasabi, attention ce condiment est très piquant
  • Graines de sésame
  • Un rouleau à sushi en bambou
  • Gingembre et sauce soja pour la dégustation

 

Préparer soi même l’assaisonnement

  • 100 ml de vinaigre de riz
  • 40g de sucre (2 et 2/3 de cuillères à soupe)
  • 10g de sel (2 cuillères à café rase)

Mélanger le vinaigre, le sucre et le sel. Chauffer légèrement si ça ne se solubilise pas complètement à froid.

La cuisson du riz

  • Bien laver le riz, jusqu’à ce que l’eau soit claire
  • Le laisser bien égoutter
  • Le mettre dans une casserole avec l’eau
  • Porter le tout à ébullition
  • Laisser bouillir 2 min, puis laisser cuire une dizaine de minutes à feu tout doux
  • Laisser reposer 10 min
  • Ajouter l’assaisonnement à sushi et bien mélanger
  • Laisser bien refroidir avant de rouler les makis

 

Mes amis japonais, Masayo et Hiro, avec qui j’ai appris à améliorer ma technique de préparation de makis et sushis, m’ont conseillé de mettre quelques feuilles d’une algue brune, appelée le Kombu, lors de la cuisson du riz. Par contre, c’est une algue que je ne trouve pas toujours, du coup, je m’en passe. Mais il est vrai, qu’elle apporte un goût particulier au riz.

Comment rouler les makis

Dans la vidéo ci-dessus, vous verrez comment rouler les makis à l’aide du rouleau à sushis. J’ai aussi illustré les différentes étapes juste en dessous.

  • 1 et 2- Placer une feuille d’algue sur le rouleau à sushi, partie rugueuse vers le haut
  • 3- Étaler du riz, sur la moitié de la feuille d’algue
  • 3- Mettre un peu de wasabi et du sésame (facultatif) sur le riz
  • 4- Placer au milieu du riz la garniture de votre choix, avocat, concombre, poivron…
  • 5 et 6- Rouler la feuille d’algue en tirant bien sur le rouleau de bambou
  • Couper l’excédent d’algue si besoin
  • 7- Couper les makis 10 minutes après avoir les avoir roulés afin de laisser le temps à la feuille d’algue de bien s’humidifier et se ramollir
  • 8- Déguster les makis avec du gingembre et de la sauce soja. Du wasabi peut être ajouté à la sauce soja pour le côté piquant !

 

Voilà, les makis sont prêts.

Bon appétit !

Voici pour finir et pour la beauté des yeux, voici un des plus beau plateau de sushi que j’ai vu et mangé au Japon. J’en ai l’eau à la bouche rien qu’en le regardant.. pas vous ?

 

Merci ! Domo aligato gozaïmasi ! どうもありがとうございます !

 

Un des endroits magique que j’ai visité au Japon, c’est le temple Kinkaku-ji à Kyoto.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rachida
 

Je suis avant tout une femme, une épouse, une mère qui aime prendre soin de sa santé et de celle des siens.
Je suis une passionnée de sciences et de bien-être. Biologiste, titulaire d’un Doctorat en Physiopathologies Humaines, j’aime partager mes connaissances et souhaite vous en faire profiter au travers de ce blog.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: